Votre relation à l’argent est-elle un levier de croissance ?

Se poser la question de la rentabilité  est à garder dans un coin de ta tête avant et pendant un lancement de votre entreprise. Les chiffres, les chiffres et encore les chiffres à connaître, analyser, comprendre peuvent tout simplement nous éloigner de notre objectif principal quand ils ne sont pas reliés à notre raison d’être. 

L’argent est selon les entrepreneurs une valeur plus ou moins importante. Il peut être un idéal de vie, un moyen ou un objectif de premier plan. Dans tous les cas, peu importe où se situe l’argent sur l’échelle de votre vision entrepreneuriale, il joue un rôle essentiel dans votre business car sans lui, vous ne pourrez pas tenir ad vitam eternam. 

Quel rapport entretenez-vous avec l'argent concrètement ? Peut-il être un levier pour le développement de votre entreprise ? Nous allons nous interroger ensemble sur vos croyances limitantes, votre gestion financière et votre capacité à accepter l'abondance pour plus de sérénité dans votre entreprise, sans ressentir de la culpabilité.

Etre conscient de vos croyances limitantes sur l’argent

Nous avons tous et toutes plus ou moins des croyances limitantes sur l’argent selon notre éducation et ce que nous inculque la société. Nous avons aussi des idées reçues que nous développons en fonction de nos expériences d’acheteur et de vendeur.

Vous pouvez vous sentir mal à l'aise avec l’argent. La culture judéo-chrétienne a joué et continue de jouer un rôle majeur en véhiculant une mauvaise image, celle de l’argent sale. L'argent est le diable. Il existe encore un tabou à en parler.

 

L'argent c'est mal !

 

Pensez à ce moment fatidique où vous devez annoncer votre tarif au prospect. Parfois ça vous met mal à l'aise, vous sentez votre coeur s'emballer et cela vous donne des sueurs froides. La plupart du temps, vous êtes focalisés sur votre tarif et vous ne savez pas vous valoriser. Savez-vous pour quelles raisons ?

 Il en existe plusieurs. Vous ne savez peut-être pas mettre en avant votre parcours, vos compétences, votre savoir être, vos valeurs profondes, votre véritable personnalité quand vous vendez. Vous êtes centrés sur votre tarif que vous avez défini souvent à l’arrache, donc plutôt bas alors que vous valez probablement mieux que ça.

La bonne nouvelle, c’est que ça se travaille et nous pouvons rapidement modifier certains schémas de pensée en restant pragmatiques. Tout cela est profondément lié à la confiance en soi, l’estime de soi et aussi le syndrome de l’imposteur qui en découle. Cela touche de nombreux entrepreneurs et commerciaux. Vous n'êtes pas seuls. Nous passons quasiment tous et toutes par cette difficulté à se valoriser efficacement.

Une autre croyance sur l’argent concerne la projection que nous faisons sur ce que les autres veulent ou attendent de nous. C’est souvent confondu. Nous croyons faire plaisir à l’autre mais c’est bien à vous que vous faîtes plaisir avant tout. Vous aimez peut-être faire des cadeaux à vos proches et faire plaisir en général.  

Je préfère donner que recevoir

 

Souvent cela ne coûte pas grand chose, pense-t-on !

Erreur : cela coûte parfois plus d’argent que prévu. C’est bien d’être généreux, c’est perçu comme une belle qualité mais si vous vous retrouvez dans le rouge ou que cela grignote un autre budget, pouvez-vous encore affirmer que c’est bien d’être généreux de cette manière ?

Cette générosité, nous la mettons en pratique parfois parce que nous n'aimons pas être redevable. 

Prenons l'exemple de parents généreux qui ont le coeur sur la main. Ils vous demandent  de ne rien ramener pour un repas familial. Mais venir les mains vides est inconcevable pour vous. C’est comme si vous leur manquiez de respect ou que vous étiez mal élevés.

Alors vous apportez quelque chose mais vous faîtes un peu dans la démesure. Vous pourriez apporter une bouteille de vin et du fromage, mais non vous apportez une bouteille de vin, plusieurs fromages, du chocolat etc… Il s’agit bien là d’une projection de votre part mais pas de celle de votre entourage nécessairement, comme une envie de reconnaissance ou d’être aimé pour cela. Pourtant votre famille est juste heureuse de vous recevoir et de partager un bon moment ensemble.

Vous avez peut-être ce même comportement avec vos enfants. Vous avez beau expliqué régulièrement à vos enfants que posséder du matériel n’est pas une fin en soi et ne rend pas obligatoirement heureux, cela ne vous empêche pas de vouloir acheter des Lego ou des loisirs créatifs régulièrement. C’est votre propre projection car vos enfants ne vous le demandent pas véritablement.

La conséquence de ces projections erronées, c’est la mise à mal de votre budget personnel au détriment de l’équilibre budgétaire familial. Cet argent peut très bien être mis de côté chaque mois. Il servirait à ce moment-là d'épargne pour des futures études par exemple, des permis de conduire ou encore la retraite.

 

Et les valeurs dans tout ça ?

 

Ce qui est à valoriser plus en avant et en adéquation avec vos valeurs profondes, cela pourrait être par exemple le Système D et la notion de partage. Cela n’empêche pas d’offrir un beau jouet mais au bon moment et pas pour satisfaire un manque dans votre enfance ou votre propre envie.

Quelles valeurs profondes souhaitez-vous incarner dans votre quotidien de chef d’entreprise auprès de votre clientèle, de votre audience ?

L’important est d’honorer vos valeurs et l’argent ne doit pas être un tabou dans votre vision entrepreneuriale. Ce n’est pas contradictoire avec qui vous êtes. Vous pouvez aimer  aussi bien l’argent, le partage que la débrouillardise. Vous pouvez enlever cette culpabilité de penser que vous n'êtes pas à la hauteur car vous ne pouvez pas offrir tel jouet ou tel vêtement.

La leçon à en tirer, c’est de dépenser son argent à bon escient en fonction de votre situation actuelle et honorer d’abord vos besoins

Combler un manque, un désir avec un montant qui n’est pas adapté à votre réalité peut vous amener à une véritable mise en danger. L”argent doit être un moyen de vous mettre en sécurité et définir vos priorités dans votre business en alliant vos objectifs de vie personnelle.

Mieux gérer vos finances professionnelles et personnelles

En tant qu’entrepreneur, vous ne pensez pas obligatoirement à l’élaboration d’un business plan et d’un prévisionnel avant de vous lancer et même après. C’est pourtant fortement recommandé de le faire dès le départ. Cela vous permet de fixer des objectifs de chiffre d’affaires très clairs.

Votre seuil de rentabilité doit également être limpide comme de l'eau de roche. Il vous  permet de savoir quel argent doit rentrer chaque mois pour vivre.

Quand vous avez ces chiffres-là en tête et encore mieux dans un tableau excel, c’est plus facile à suivre puisque vous pouvez aussi les adapter en cours de route. Une mise à jour chaque mois et chaque trimestre pour mieux ajuster sur l’année vous sera toujours très profitable.

N’oubliez pas la vision globale et votre objectif premier : vivre de votre business pour plus de liberté.

Votre liberté.

Celle que vous vous êtes fixés et qui vous fait vibrer.

Celle qui vous donne l’énergie de vous challenger constamment.

 

Être indépendant, c’est la liberté de choisir vos contraintes

 

Aujourd’hui avec la COVID-19, le long terme de 5 ans nous paraît bien loin. Nous sommes nombreux à avoir écourté nos objectifs en terme de durée. Même si vous débutez en micro-entreprise, il s’agit là bien sûr d’un régime fiscal spécifique à l’entreprise individuelle mais c’est avant tout une entreprise.

Vous devez la prendre à bras le corps. Vous n'êtes pas un tout petit entrepreneur. Vous êtes entrepreneur avec une vision à court, moyen et long terme. Sans cela, vous naviguez dans le brouillard le plus total. 

Votre trésorerie est aussi très importante. Les investissements que vous faites sont à prendre en compte pour vous faire avancer dans le développement de votre business : choisissez-les à bon escient et voyez l’impact qu’ils peuvent avoir sur votre budget. C’est un équilibre à trouver pour ne pas vous retrouver sans matelas, voire endetté.

Avez-vous confiance en vous pour le choix des investissements à effectuer ? 

Est-ce que vous vous êtes fixés un objectif d’investissement pour votre business ? 

Cela peut être sur un outil spécifique lié à votre activité, un coaching sur mesure, du matériel vidéo ou autres.

Un investissement ne doit pas être mis à mal et vous créer du tort dans vos finances. Il est à planifier aussi bien financièrement que sur la durée. Quelle énergie avez-vous à lui consacrer ?

 

 Le temps est la seule richesse qui ne se rattrape pas

 

Alors faites le bon choix de l’investissement, celui qui fait sens pour vous. 

Pour vous aider à faire de bons investissements, c’est primordial d’avoir un excellent positionnement : 

que vendez-vous ? à qui précisément ? comment vous communiquez avec vos clients souhaités, et quel résultat souhaitez-vous leur apporter concrètement.

Si vous êtes en phase avec cela, alors vous saurez comment prioriser vos investissements.

J’ai aussi fait de mauvais choix à mes débuts en août 2020, en investissant dans de nombreuses petites formations en pensant y trouver la solution à mes problématiques. C’est la solution de facilité, c’est réconfortant mais cela n’a pas fonctionné. J’étais trop spectatrice et le passage à l’action était plutôt lent et pénible. J’ai donc dépensé de l’argent plus que de raison puisque les résultats espérés étaient absents et mon compte en banque a été fortement impacté.

Avec un prévisionnel que vous pouvez faire évoluer régulièrement, cela vous évite des écarts trop grands entre vos désirs, vos besoins et votre budget.

Etre prêt à accueillir l'abondance pour votre entreprise

La question est posée très sérieusement. L’abondance est supposément un objectif  pour tout entrepreneur qui souhaite développer son business. Sans rentrée financière, cela va être difficile de pouvoir tenir la route très longtemps. Peut-être avez-vous peur de l’échec mais aussi peur de la réussite ?

 Parfois nous pouvons préférer poser un mouchoir sur nos peurs pendant de nombreuses années. 

D'ailleurs, la peur de la réussite est moins courante que la peur de l’échec. Nous pouvons associer, à tort, beaucoup d’arrogance dans ce concept. Comme si la réussite n’était pas faite pour vous. C’est proche du sentiment de culpabilité.

 

La peur de réussir est une stratégie inconsciente d’auto-sabotage

 

On peut y voir aussi cela comme un manque de reconnaissance.

Vous pouvez être à la hauteur des attentes que les autres ont pour vous ou de ce que vous pensez que nous attendons de vous.  Cela ne vous interdit pas d'être une personne de convictions pour les autres mais pour vous, c'est différent. Vous ne vous donnez pas le droit de réussir.

Alors vous pouvez repousser l'échéance de vous lancer véritablement ou faire des tonnes de formations en ligne sans objectif précis. Vous êtes partout et nulle part à la fois. La procrastination guette. Finalement votre business ne tourne pas, vous n'avez pas ou peu de clients alors que vous avez l'impression de vous donner corps et âme à votre entreprise.

Posez-vous donc régulièrement les questions suivantes :

pour quelles raisons ai-je voulu créer cette entreprise ? Pour qui réellement ? Pour mes proches ou pour moi ?  Pour être libre ? Pour créer un mode de vie  à mon image ? 

Afin d’éviter de se perdre en route, vous pouvez avoir en tête la roue de la cohérence :

 

Je pense, je fais, je ressens. 

 

C’est souvent le dernier qui est occulté.

Quand nous sommes enfant, on nous apprend que c'est mal d'être en colère, que c'est mieux d'être courageux, qu'il ne faut pas pleurer... beaucoup d'injonctions qui font mal au coeur et à l'âme.

Ces injonctions se sont bien tapies dans votre esprit et reviennent en boucle de manière vicieuse quand vous devenez adulte. Elles vous font douter de vos capacités, pire de votre personnalité et les valeurs que vous incarnez.

Vous avez construit votre armure qui vous protègeait, alors enfant.

Maintenant adulte, elle pèse lourdement sur vos épaules et vos capacités à agir en cohérence avec votre tête et votre coeur.

Enlevez votre armure, déposez-la et ramassez juste ce bâton. Si je vous tends ce bâton, ce n'est pas pour vous faire battre mais créer du lien.

Un lien social. 

Ne pas être aligné avec vos mains, votre tête et votre coeur peut avoir des conséquences néfastes sur vos achats et votre rapport à l’argent.

Quand vous voulez acheter ou investir pour votre entreprise, les 3 composantes doivent être présentes.

Elles vous permettent de choisir si c’est le bon moment d’acheter ou d’investir dans telle formation ou tel outil.

Le syndrome de l’imposteur, à son extrême, vous fait anticiper constamment et créer ainsi plus d’anxiété. Votre confiance est largement sabordée. 

La bonne nouvelle, c’est que rien n’est gravé dans le marbre. 

La confiance en soi se développe en passant à l’action. 

Si vous attendez qu’elle vienne toute seule vous chercher derrière l’aubette de bus comme un ado allant au collège le matin, vous pouvez attendre longtemps, le bus ne s’arrêtera pas. Vous pouvez décider par contre de prendre ce bus une fois par semaine pour commencer et plusieurs fois par la suite.

C’est la méthode des petits pas. 

 

C’est en faisant un peu chaque jour que la confiance en soi s’installe tranquillement

 

C’est de votre responsabilité.

Laissez de côté le jugement des autres car vous ne pouvez pas maîtriser cela.

N’aies pas peur de vous et prenez confiance en vos capacités mentales et émotionnelles.

Soyez fier de vous. Ce n’est pas de l’arrogance. La fierté est l’inverse de la honte.

Votre relation à l'argent peut être un formidable levier pour le développement de votre business. En identifiant clairement vos croyances limitantes sur l'argent, vous pouvez les transformer. Cela nécessite de votre part un travail introspectif sur les valeurs que vous souhaitez mettre en avant auprès de vos clients.

Clarifier et adapter vos objectifs de manière pragmatique dans un tableau permet de mieux les visualiser et de les garder en mémoire constamment pour ne pas vous écarter de la réalité.

Bien gérer votre trésorerie a pour conséquence d'être lucide sur les investissements à effectuer pour votre entreprise avec la recherche d'un bon équilibre vie professionnelle et vie personnelle.

Si vous avez des blocages pour le développement de vos ventes, vous pouvez me contacter pour que je vous accompagne.

Pour plus de ontenus sur comment prospecter plus naturellement, abonnez-vous à ma newsletter ou contactez-moi pour faire le point sur votre développement commercial.

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK